Les PEINTURES NATURELLES sont devenues plus ECONOMIQUES !
par Ecobati - Bouweco - BXL :: il y a 4 ans

Facebook    Facebook    Facebook                    www.ecobati.be                             www.amazona-spatio.be


Comme promis, suite à notre article : Les COV ... PARLONS-EN !!, nous vous partageons une partie de l’étude comparative d' "Eco conso" de mai 2015, autant sur la qualité des peintures, que sur leur prix :


Tout d'abord,


Quelques notions sur la composition et dénomination des peintures :


Les peintures à l'huile (ou synthétiques ou « en phase solvant »)

La plupart des matières qui les composent proviennent de la pétrochimie, industrie basée sur une ressource non renouvelable. Elles sont toxiques pour l'environnement et la santé. Les liants sont des résines synthétiques qui peuvent irriter les voies respiratoires et provoquer des dermites. Les solvants sont constitués d'hydrocarbures (white-spirit, toluène, xylène...). En se volatilisant, ils polluent l'air et peuvent causer des intoxications parfois très sévères, dermatoses et allergies. Les pigments les plus toxiques sont ceux à base de métaux lourds comme le plomb, le zinc, le chrome, le cadmium... Ils sont responsables d'intoxications.


Les peintures à l'eau (ou acryliques, ou latex, ou « en phase aqueuse »)

Dans cette catégorie de peintures, le solvant principal est l'eau. Mais elles contiennent souvent d'autres solvants hormis l'eau, ainsi que des pigments métalliques et des additifs. Toutes ces substances sont problématiques pour la santé et l'environnement. Parfois des pesticides sont ajoutés comme conservateurs.


Les peintures naturelles 

Les matières premières proviennent le plus possible de ressources naturelles renouvelables. Les liants sont à base d'huiles végétales (lin, ricin...), de cire d'abeille, de résines naturelles (pin), de caséine, de craie... Les pigments sont de nature végétale ou minérale. Aucun solvant n'étant complètement inoffensif, les solvants naturels (essence de térébenthine balsamique, distillats d'agrumes...) peuvent aussi entrainer des troubles dermatologiques. Certaines peintures naturelles ne contiennent pas de solvant mais uniquement de l'eau. C'est le cas des peintures à dispersion naturelles, à la chaux et à l'argile. Les additifs chimiques sont à priori inexistants dans les peintures naturelles.


 



Et le prix dans tout ça ?

Pour une peinture murale blanche, voici quelques prix indicatifs au m² et par couche :


   

  • Peinture Acrylique de marque :                        € 1,80 / m²

  • Peinture Latex de marque :                              € 1,17 / m²

  • Peinture Ecologique de marque :                      € 1,26 / m²

  • Peinture à l'Argile prête à l'emploi :                   € 1,25 / m²

  • Peinture à l'Argile à mélanger :                         € 0,94 / m²

  • Peinture à la Chaux prête à l'emploi :                € 0,85 / m²

  • Peinture à la Chaux aérienne à mélanger :         € 0,10 / m²


A chaque peinture ses propriétés :


Composées de grosses molécules qui forment un "film" en surface, les peintures synthétiques sèchent rapidement par simple évaporation du solvant mais imprègnent peu le support, ce qui diminue leur durée de vie. Les peintures synthétiques sont essentiellement fabriquées à base d’hydrocarbures. Méfiez-vous de termes comme "essence minérale" et "iso-paraffine" qui dissimulent des composés aussi toxiques que dans les peintures synthétiques.


Les peintures à l'eau, quant à elles, couvrent moins de surface que les peintures synthétiques pour une même quantité. Par contre, elles sèchent plus vite et leur odeur est moins forte.


Attention aux appellations "naturelle", "bio" ou " écologique" qui peuvent n’être que des arguments marketing !! Même si elle sonne bien, l'appellation "peinture naturelle" ne garantit rien en soi. Idem pour d'autres mots pourtant évocateurs comme "Nature", "Environnement", "Eco". 


Il est donc toujours indispensable de se documenter, de demander la fiche technique de la peinture et de lire sa composition. 


Les peintures naturelles sèchent plus lentement, c'est qu'elles imprègnent le support en profondeur. Une peinture naturelle laisse passer l'humidité et joue donc un rôle important de régulateur dans le passage de l'humidité vers l'extérieur, ce qui est surtout important dans des pièces "humides" comme la salle de bain ou la cuisine. Les fabricants de peintures réellement naturelles utilisent des composés les moins transformés possibles. Celles-ci sont souvent mieux étiquetées avec mention exhaustive de leur composition, alors que les peintures synthétiques n’affichent en général pas les composants.


Une peinture naturelle sera plus économe de 3 manières : 

  • Par son prix.

  • Par son excellent rendement à la superficie.

  • L'Imprégnation des supports en profondeur lui assure un vieillissement différent. Au lieu de s'écailler, elle s'use de manière imperceptible, si bien qu'au moment de la rafraichir, un léger ponçage suffit pour préparer la surface. Des travaux de décapage pénibles ne sont donc pas nécessaires.



0 commentaire
  • 8 + 1